Il y a quelques années, Wiko est arrivé sur le marché avec des prix vraiment très attractifs et destinés aux jeunes. En 2019, la marque Wiko veut casser complètement cette image, notamment avec son Wiko View 2 Pro.

Il y a quelques mois, lors du MWC, Wiko lance une nouvelle gamme de smartphone pour concurrencer le marché milieu de gamme. Il s’inspire des codes actuels des hauts de gamme et en profite pour sortir une gamme “View”.

Présentation et caractéristique

Le Wiko view 2 pro embarque un snapdragon 450 couplé à 4Go de Ram. Nous retrouvons également cette combinaison avec son petit frère, le view 2 plus, que thibaud a testé. Le choix de Wiko, sur cette combinaison est bon et fera largement le travail au quotidien. Surtout que la marque a intégré une version d’Android sans surcouche.

Concernant l’écran, on se retrouve sur une dalle de 6’, IPS avec 16 millions de couleurs. Certes ce n’est pas le meilleur écran du marché mais au quotidien, cela n’est pas désagréable. Comparé à ses 2 petits frères, le view 2 pro a un écran Gorilla Glass. C’est un petit plus pour le haut de gamme.

Les différences sont minimes entre le view 2 plus et le view 2 pro. Ainsi les 2 modèles embarquent 64 Go de stock et un emplacement pour y mettre une carte SD.

Au niveau photo, c’est la que le view 2 pro se démarque. Un double capteur 16 mpx à l’arrière et une caméra frontale qui est également de 16 mpx. Nous retrouverons une puce NFC dans le view 2 plus pour les paiements sans contact ainsi que pour les transferts de données d’un appareil à un autre.

Design et ergonomie

En lançant cette nouvelle gamme de smartphones, Wiko suit tout à fait les codes de l’actualité. Commençons par le dos, avec ses bords arrondis ce qui augmente la prise en main. Un lecteur d’empreinte qui trouve sa place juste sous l’index. En dessous de celui-ci, la marque se laisse apparaitre très discrètement. Évidemment, on retrouve le double appareil photo suivi de son flash. Ce qui est la norme dans les smartphones actuellement.

Sur la droite, le bouton on-off, qui se veut être légèrement strié. Surement pour se différencier avec celui du volume qui se trouve juste au dessus de celui-ci. Sur la gauche se trouve la trappe, pour la carte nano-sim et une carte micro sd ou simplement 2 cartes nano-sim.

Au dessus de l’appareil se trouve la prise jack. Oui à l’heure actuelle, où l’on veut supprimer cet emplacement, Wiko la joue fine pour ses utilisateurs. Le public cible de Wiko ce sont les jeunes! En laissant le port jack sur leur gamme cela est un réel atout pour la jeunesse qui aime les écouteurs filaires ou pour les personnes ayant un casque de qualité. Sur le bas, nous retrouvons la fiche micro USB pour charger l’appareil ou le transfert de données. Il est accompagné d’un haut parleur car le deuxième, n’est la que pour un effet de symétrie.

Pour ce qui est de l’écran de 6’, qui tente un bordless d’un ratio de 80%. Un écran 19:9 qui donne une belle immersion, lorsqu’on le regarde en format paysage. Comme sur les nouveaux modèles, la caméra frontale crée une encoche sur le haut de l’appareil. Nous avons également droit à un large bord sur le bas du téléphone.

Pour conclure le design et l’ergonomie, on peut en dire que wiko met bien en avant les atouts de ce Wiko View 2 Pro plus avec un contour en aluminium, un bel écran et un dos brillant qui lui donne du style. Malheureusement ce dernier se griffe assez vite.

Interface et performance du Wiko View 2 Pro

Wiko a pris le choix de ne pas mettre une belle et grosse surcouche qui va mettre à mal votre smartphone. Le wiko view 2 pro tourne sous Android Oreo, dans son plus simple appareil. Ce petit trio fait plutôt bien son travail au quotidien. Éviter les surcouches sur les smartphones, c’est vraiment la force d’une marque sous android et cela harmonise le transfert d’une marque à l’autre. C’est propre et cela envoie !

Niveau performance, je me suis mis à jouer durant quelques heures à need for speed, pour tester ce view 2 pro. J’ai ressenti quelques petits lag(mais très léger) mais pas tout le temps, donc à part un temps de chargement un peu long, ce smartphone est capable de se mesurer à ses confrères du milieu de gamme.

Audio, vidéo et photo

Wiko nous annonce de belles prouesses avec ce double capteur photo en 16 mpx, une ouverture à 1.75 et diverses options comme un mode grand-angle, un mode nuit époustouflant et une stabilisation vidéo impressionnante.

Pour tout vous dire, c’est la partie que j’attendais le plus et c’est là où ma déception est la plus grande. Wiko en fait, pratiquement, son cheval de bataille. Ça serait vraiment le photophone par excellence si on en croit la page web. Malheureusement, je ne lui donne pas raison. Quand la luminosité est bien présente, l’appareil photo de ce smartphone est bon sans être transcendant non plus.

C’est au moment où l’on perd de la lumière que ça fait mal. La photo est floue, les détails sont complètement absents. Il y a du bruit dans l’image. Même en passant en mode nuit ou en super pixel, il n’y a quasiment pas de différence avec une photo prise sans artifice.

En vidéo, certes on « crop » dans l’image, mais la stabilisation est bien présente et cela aide pour la prise de vidéo à main levée.

Autonomie

Avec une utilisation relativement soutenue, le téléphone tient une journée et demie. Le combo magique avec Android Oreo, qui est très léger et qui n’est pas du tout énergivore va vous permettre de tenir la journée entière en pleine utilisation. Pour plus d’explication sur mon utilisation, je démarre ma journée vers 6h du matin et je m’arrête vers 22h. Durant la journée, je suis régulièrement en ligne. Connexion WIFI et NFC sont restés actifs durant le test.

Les points marquants de ce smartphone

  • La reconnaissance faciale !

J’avais déjà vu des tests, et je ne savais pas trop à quoi m’attendre par rapport à ce moyen de déverrouillage qui a tendance à faire des siennes sur d’autres appareils. À ma grande surprise, même dans le noir l’appareil nous reconnaît facilement. Je ne nie pas que le rétroéclairage de l’appareil nous envoie un beau flash histoire que la caméra nous capte. Le téléphone réagit plutôt bien et je n’ai subi aucune latence (hors jeu – très léger).

  • La puce NFC

Niveau connectique, c’est vraiment la base d’avoir de la NFC. Certes ce n’est pas ce que l’on utilise le plus mais ça devrait évoluer dans le futur (paiement sans contact).

Les points négatifs du Wiko View 2 Pro

  • Le dos de l’appareil est brillant, imitation verre, et a tendance à se griffer vraiment vite. Je suis légèrement déçu mais qui n’utilise pas une cover ? Dommage que nous n’en avons pas reçu une pour le protéger et vous en faire un retour également. Wiko a sorti une smart cover et une cover de protection pour protéger son modèle phare.
  • L’absence d’usb-c, sur ce type de modèle va très vite devenir une faiblesse. Surtout que cette dernière connectique est de plus en plus répandue.

En conclusion, ce Wiko View 2 pro est généralement bon et j’ai été fort surpris durant ce test. Le seul hic dans l’histoire, c’est uniquement l’appareil photo mais il faut souligner que ce smartphone est placé sous la barre des 300€. Cela devient de plus en plus rare de trouver un smartphone qui a toutes ces qualités dans cette tranche de prix.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire !
Merci d'entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.