Tests

Test : MSI Trident 3 Arctic, le PC qui se voulait console

Header - MSI Trident 3 Arctic

Et si les ordinateurs venaient jouer sur le terrain des consoles de jeux ? C’est en tous cas ce que tente de faire MSI avec la machine que nous testons aujourd’hui. Bienvenue pour le test complet du PC gamer MSI Trident 3 Arctic.

Doté d’une configuration costaude dans un châssis ultra-compact proche de la taille des consoles de salons actuelles, le MSI Trident 3 Arctic compte bien se faire une place à côté de votre téléviseur.

Le PC est propulsé par le très habituel processeur i7-7700 épaulé par 2x8Go de RAM DDR4 et c’est une GTX 1070 8Go très compacte qui s’occupe de la partie graphique. Le stockage est assuré par un SSD Intel de 250Go pour le système et 1To de HDD Seagate pour les données. On retrouve évidemment les habituelles connectiques et autres connectivités sans-fil (Wi-Fi ac et Bluetooth 4.2).

Design - MSI Trident 3 Arctic

Une console-ordinateur

Si l’on pense d’abord à une console lorsque l’on voit cette machine pour la première fois c’est avant tout du fait de son châssis ultra-compact. À peine 35cm de longueur pour un peu plus de 7 cm d’épaisseur et une profondeur de 23cm. À titre de comparaison, c’est à peine plus grand/gros que la Xbox One S de Microsoft. MSI accompagne d’ailleurs le Trident 3 Arctic d’un socle pour le positionner à la verticale ainsi qu’une manette de Xbox One assortie. Tout cela est inclus de base dans la boite de l’ordinateur.

Manette - MSI Trident 3 Arctic

Malgré la taille réduite de la carcasse, la connectique est plus que convenable. On ne le répètera jamais assez, mais on a l’habitude avec MSI. On retrouve donc au total : 7 ports USB, 1 port USB type-C et les habituelles entrées/sorties jack 3,5. On a droit également un port Ethernet et les différentes sorties vidéo de la carte graphique. N’oublions pas le connecteur d’alimentation qui permet de connecter le transformateur qui n’est autre que celui que l’on a l’habitude de retrouver sur les portables de la marque. Ceci est obligatoire compte tenu de la compacité de la machine.

Connectique - MSI Trident 3 Arctic

Globalement, le design de Trident 3 est réussi. La robe entièrement blanche du châssis donne d’ailleurs son nom à la machine. On retrouve divers inserts gris avec quelques grilles pour la ventilation des composants. Le boitier reste par contre assez anguleux et on aurait presque préféré qu’il soit tout noir plutôt que tout blanc. On n’oublie pas non plus la présence d’une petite bande de LED sur un des angles et qui est bien entendu personnalisable.

Design 2 - MSI Trident 3 Arctic

On est donc globalement satisfait du « physique » de cette machine. Le design compact permet de l’intégrer facilement chez vous et comme souvent, la connectique est bien fournie. On regrette simplement la couleur, mais ça reste une affaire de goût.

Des performances à la hauteur

i7-7700, GTX 1070, un couple que nous connaissons déjà bien. On vous laisse donc juger des résultats obtenus sur notre protocole de test. Pas de grosses surprises, la puissance est  là et largement suffisante pour la plupart des usages.

CPU

GPU

Jeux

Disques

Benchmark - Disques - MSI Trident 3 Arctic

Wi-Fi

Pas d’antennes externes pour ce modèle, le débit Wi-Fi est donc directement impacté. Dans nos conditions de test habituelles, le débit plafonne à environ 200Mb/s. De quoi être largement tranquille dans la plupart des cas, mais on saura que vous recommander l’utilisateur du port Ethernet.

Benchmark - Débit Wi-Fi - MSI Trident 3 Arctic

Consommation et températures

Abordons maintenant le point qui fâche. Avec une conception aussi compacte, la ventilation et donc le refroidissement des composants sont bien moins performants. Cela sera ressent rapidement avec des températures CPU qui approchent les 100°C en pleine charge. Le GPU atteignant quant à lui 73°C dans les mêmes conditions. Malgré cela, la ventilation reste assez discrète et permet au PC de se faire oublier.

Benchmark - Consommation - MSI Trident 3 Arctic

La consommation en idle est plutôt bien maîtrisée par rapport aux autres machines du constructeur. En revanche, pas de réelles surprises en pleine charge avec environ 265W mesurés sur notre prise. Rien de délirant cela dit puisque dans tous les cas, l’alimentation fournie avec la machine ne dépasse pas les 300W.

Pour conclure

Le MSI Trident 3 Arctic délivre une prestation convaincante sur la plupart des points. On aime beaucoup la compacité du boitier qui va à l’essentiel sans pour autant faire d’impasse sur ce que l’on est en droit d’attendre d’une machine pour joueurs.

Les performances sont bien entendu de la partie grâce aux composants embarqués. Malgré l’effort fait pour gagner de la place, les résultats de nos tests semblent montrer que cela n’engendre pas de réelle baisse de puissance.

Reste que le prix de 1900€ reste très élevé compte tenu des performances et composants embarqués. Ça sera malheureusement le prix à payer pour profiter d’une machine puissante, mais surtout très compacte. Cette compacité engendrant du coup des températures assez élevées en cas de fortes sollicitations.

Related posts

Test du chargeur USB 3 ports de chez Aukey

Julien Doclot

Beddit 3 Sleep Tracker pour analyser son sommeil

thibaudd

Test du Netatmo Healthy Home Coach : l’analyseur d’environnement ultime!

Julien Doclot

2 comments

Vadrygar 11 septembre 2017 at 11 h 30 min

Vu le prix autant acheter toutes les consoles du marché 😡 dommage que vous ecriviez 265℃ pour parler de watt sinon

Reply
Edouard Patout 11 septembre 2017 at 13 h 17 min

Effectivement, c’est toujours le problème avec ce genre de machine.

Merci pour la coquille, c’est corrigé. 😉

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More