Vous en avez sans doute déjà entendu parler, depuis sa sortie en France, l’enceinte intelligente Google Home est partout. Nous l’avons en test depuis maintenant une grosse semaine, l’occasion pour nous de vous faire un retour sur notre utilisation et une présentation globale du produit.

N. B. Le produit étant à l’heure actuelle beaucoup trop jeune et « complexe » dans ses fonctionnalités, nous ne vous proposerons pas de notation comme nous avons l’habitude de le faire. Voyez plutôt cet article comme une grosse prise en main qu’un véritable test.

Présentation rapide du Google Home

L’enceinte Google Home se présente sous la forme d’un… En fait il est difficile de faire un parallèle avec un autre objet à part peut-être un vase, mais pas creux du coup. Le produit est bicolore et la partie inférieure pourra par la suite être personnalisée avec des coques de couleur. La version testée ici est celle de base avec la partie supérieure blanche et la partie inférieure grise.

La partie plate et biseautée sur le dessus intègre un cercle de LED ainsi qu’une zone tactile. C’est le seul moyen d’être certain que Google Home vous écoute et travaille. 4 LED de couleur s’allument lorsque le mot clé « Ok Google » est détecté et le cercle tourne lorsque l’assistant recherche des informations. Cette zone tactile peut être utilisée pour mettre en pause la musique ou encore régler le volume global de l’appareil. C’est la seule interaction physique possible avec Google Home en plus du bouton permettant de couper les micros situés à l’arrière.

Contrôle Volume - Google Home

Son design simple et élégant ainsi que sa taille compacte permettent à l’assistant de Google de s’intégrer parfaitement dans la plupart des intérieurs. Il faudra par contre veiller à le placer à un endroit « stratégique » afin de pouvoir bien l’entendre et qu’il vous entende également.

Des fonctionnalités intéressantes

Toutes les interactions avec Google Home se font donc à l’oral. De nombreuses commandes existent, mais nous ne les listerons pas totalement dans cet article, d’autant plus que Google en ajoute régulièrement. Nous allons ici prendre l’exemple de certaines situations et/ou commandes que nous utilisons au quotidien.

Il est bien évidemment possible de profiter de la fonctionnalité première de Google : son moteur de recherche. Ainsi, il est possible d’effectuer des recherches sur le net, des conversions ou encore des traductions. De la même manière, il est possible de consulter l’heure ou la météo pour une localisation donnée. Toutes ces commandes basiques fonctionnent impeccablement. Un simple « Ok Google, quelle est la capitale de la France » et vous avez votre réponse. Comme avec Google Now, vous pouvez continuer la discussion en demandant par exemple le nombre d’habitants de celle-ci sans avoir à redonner son nom. Cela ne fonctionne pas dans toutes les situations, mais c’est assez appréciable.

Boutons - Google Home

Dans un registre plus personnel, vous pouvez vous servir du Home pour retenir et gérer certaines tâches de la vie de tous les jours. Par exemple en lui demandant de lancer un minuteur : très pratique quand on a les mains prises. Google Home peut aussi se rappeler de tout ce que vous lui demandez de retenir. On pense notamment au rangement d’un objet précis à tel ou tel endroit. Il suffit de lui « Ok Google, souviens-toi que j’ai rangé telle chose à tel endroit ». Vous pourrez alors lui redemander à n’importe quel moment. Et c’est pareil pour la liste de courses que vous pouvez gérer à la voix. On parle ici de choses simples et gadget, mais on en prend vite l’habitude et il devient presque naturel de le faire, au-delà de l’aspect ludique du produit.

Autre fonctionnalité que nous avons particulièrement appréciée : le bonjour. En vous levant le matin, il suffit de dire « Ok Google, bonjour » pour que celui-ci vous annonce votre planning, la météo prévue, la durée du trajet jusqu’au travail ainsi que les derniers titres des grandes radios nationales. Vous pouvez d’ailleurs choisir vos sources d’informations.

Au coeur de la maison connectée

La solution Google Home est déjà compatible avec de nombreux services et notamment des solutions domotiques et connectées qui permettent à l’enceinte de contrôler certains appareils.

Services compatibles - Google Home
Quelques services compatibles avec Google Home.

Vous pouvez par exemple contrôler à la voix vos ampoules Philips Hue. L’assistant de Google sait gérer les pièces, couleurs et luminosité sans aucun problème. Il suffira simplement de lui demander ce que vous voulez : allumer, éteindre, baisser la luminosité, allumer qu’une seule ampoule.

Aux États-Unis, la solution Logitech Harmony est directement compatible avec Home. Ce qui rend les interactions très complètes avec vos appareils. Malheureusement pour nous, cette compatibilité n’est pas disponible en France pour l’instant. Néanmoins, il est possible d’utiliser IFTTT pour faire le lien entre les deux appareils. Ainsi, on peut choisir la phrase de déclenchement et le scénario qui doit se lancer sur la télécommande. C’est absolument jouissif de pouvoir allumer sa TV au son de sa voix, on a l’impression d’être dans le futur.

Logitech Harmony - Google Home

Autre point intéressant, Google Home s’intègre à la solution Chromecast de la marque. Il est possible d’envoyer du contenu en lecture sur vos appareils Cast. On peut donc lire des musiques issues de Play Musique, Spotify ou encore Deezer. Par défaut, ces sons se lisent directement sur le Home, mais vous pouvez tout à fait les diffuser vers tout autre appareil compatible Cast. Le Google Home se comporte d’ailleurs comme un récepteur Cast, vous permettant de diffuser le son directement dessus depuis votre application Spotify par exemple.

Qui dit Chromecast dit aussi YouTube. La plateforme vidéo de Google est parfaitement gérée par Home. Exemple tout bête : « Ok Google, lit la dernière vidéo de Dr Nozman sur la Chromecast du salon ». Je doutais clairement que cela fonctionne, mais si. Il est même possible de lui donner le nom de la vidéo que l’on souhaite diffuser ou encore de lui demander quelque chose de beaucoup plus général : « Ok Google, lance une vidéo de chat sur la Chromecast ».

Quelques ratés et limites

Malgré toutes ces bonnes idées, Google Home n’est pas exempt de quelques défauts.

On fait avec ce produit une nouvelle fois face au « retard » par rapport aux États-Unis (et aux pays anglo-saxons en général) dans la prise en charge de certaines fonctionnalités. La compatibilité totale avec la solution Harmony de Logitech en est le premier exemple. La plupart de ces retards sont liés au fait que le produit est déjà sorti depuis plusieurs mois là bas.

On regrette également la non-reconnaissance de certaines commandes et fonctionnalités que Google est capable de gérer parfaitement sur le web comme le programme TV. Dans la même veine, il est parfois compliqué d’obtenir les horaires d’un magasin si on ne précise pas exactement la ville et qu’on ne donne pas une phrase bien précise. Exit donc les « A quelle heure ferme la FNAC ce soir », il faudra dire : « Quels sont les horaires de la FNAC de Nantes ». Dommage.

Enfin et c’est certainement le point qui m’a le plus déçu, et ce, dès les premières minutes d’utilisation : il est impossible pour les utilisateurs G-Suite (dont je fais partie) de consulter agenda et mails à l’aide du Google Home. C’est quand même dommage que des utilisateurs qui payent pour avoir un service pro/premium ne puissent pas profiter de certaines fonctionnalités basiques.

Un quasi-sans-faute sur la technique

On parle des fonctionnalités depuis tout à l’heure, mais au final, est-ce que cela marche bien ?! C’est un grand oui !

Commençons par les micros : ils sont impressionnants. Vous pouvez parler au Google Home en étant dans une autre pièce et il vous entendra quand même. La sensibilité des micros et le travail de suppression des bruits parasites semblent très efficaces puisque même en situation bruyante, nos paroles sont bien enregistrées.

Pour ce qui est de l’audio, nous sommes plutôt satisfaits. Bien que Google ne communique pas beaucoup sur ce point et qu’Apple fera beaucoup mieux, force est de constater que malgré sa taille, Google Home délivre un son suffisamment correct pour pouvoir écouter de la musique dans une pièce de taille moyenne. On est loin de la qualité d’une enceinte dédiée, mais ça fait le travail. Forcément, la taille du produit ne permettra pas d’atteindre une puissance folle et une légère saturation se fait entendre dans les basses fréquences à haut niveau.

Enceintes - Google Home

Le fonctionnement global du produit est réussi lui aussi. De sa configuration initiale qui dure quelques secondes à l’ajout de fonctionnalités via l’application Home, tout est réussi. On regrettera simplement que l’application Home devienne vite un bordel sans nom au fur et à mesure des ajouts de fonctionnalités. Dommage.

Pour conclure

Malgré la jeunesse du produit, on peut dire que Google Home sait déjà faire beaucoup de choses et qu’en plus de cela, il le fait bien. Google a un peu tardé à sortir le produit sur notre continent, mais on a droit à un produit efficace et très pratique.

On reste bien entendu sur un produit très gadget et qui à mon sens n’a pas grand intérêt si vous n’êtes pas gros consommateur des services et produits Google. De même, si vous n’avez pas vraiment d’équipements connectés (type Hue ou autre solution domotique), l’intérêt du Google Home reste limité.

Malgré ces avantages, une petite déception persiste du fait de l’absence de reconnaissance de certaines phrases qui paraissent évidentes et la frustration peut vite vous gagner lorsque l’appareil ne reconnaît pas vos demandes. Heureusement, avec un peu de pratique on apprend vite à utiliser les commandes qu’il sait reconnaître.

Disponible au tarif de raisonnable de 149€, le Google reste le moins cher de sa catégorie et rempli parfaitement son rôle. Il saura satisfaire le geek qui sommeille en vous et amusera pendant de longues minutes vos invités (si jamais vous n’êtes pas assez intéressants pour maintenir une discussion :-p ).

7 Commentaires

  1. Hello, Je n’arrive pas à ajouter des commande dans IFTTT pour faire fonctionner des scénario avec HUE de Philips. Il y a une applet pour çà pour pouvoir avoir autre chose que les couleurs basics, mais rien à faire, Assistant ne reconnait pas les phrases que je dis pour les commande et j’en ai essayé plusieurs au cas ou il y aurait des interférences avec des commandes existante mais rien à faire. Tu n’aurais pas ce problème là également ?

    • Salut Yann !
      Chez moi, Google Home est tout à fait capable d’allumer les ampoules nativement et de n’importe quelle couleur. Par exemple : « Ok Google, allume les lumières du salon en rouge ».

      Après pour ce qui est des Applet IFTTT elles fonctionnent chez moi, mais il faut bien penser à changer la langue en Français dans l’applet, sinon Google Home ne comprend pas. Ce paramètre est en anglais par défaut.

      • Merci pour ta réponse. Les scénarios de Hue permettent de choisir des couleurs différentes pour plusieurs lampes en une fois (Plus rapide que de dire : tel lampes tel couleur et ainsi de suite) et surtout cela permettrait d’avoir des nuances qu’on ne peut pas régler à la voix parce qu’elle se trouve entre deux. Que veux-tu dire par changer la langue en Français dans l’applet ? Les phrases que j’ai choisies de dire pour activer un scénario sont en Français (car oui, pour le moment, assistant ne comprend pas plusieurs langue simultanément contrairement au téléphone, mais je n’ai pas trouvé de paramètrage dans l’applet pour changer une langue. Je me doutais que c’était un problème de langue mais je n’ai trouvé aucun moyen d’en changer que ce soit IFTTT en général ou dans l’applet. Est-ce que j’ai manqué quelque chose ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire !
Merci d'entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.