Après avoir testé le Siberia 650, je vous propose aujourd’hui une montée en gamme avec le test complet du casque gamer SteelSeries Siberia 800. Un casque sans-fil qui se révèle – vous allez le voir – ultra complet !

Le SteelSeries Siberia 800 (anciennement H Wireless) est le premier casque sans-fil proposé par la marque danoise. L’objectif de la marque est de fournir un casque pour les joueurs de toutes les plateformes avec en plus le confort du sans-fil. Voyons donc en détail ce qu’il en est et si la promesse est tenue.

Conception et confort

Pas de chichi pour le design, on retrouve encore une fois la touche de SteelSeries avec un design entièrement noir et globalement assez sobre. Les surpiqures orange sur les pavillons viennent rehausser un peu la teinte monotone du casque. Pas de système suspendu ici, mais un simple arceau avec des mousses pour le haut du crâne.

Le bouton d’allumage du casque prend place sous l’oreillette droite ainsi qu’une molette à l’arrière permettant d’interagir avec la base sans-fil. Base sans-fil qui aurait quant à elle mérité d’être légèrement lestée pour qu’elle se balade un peu moins facilement sur le bureau. On retrouve ensuite deux connecteurs jack pour les micros des consoles et la connexion à un smartphone par exemple.

Steelseries Siberia 800 Design

Le micro prend place dans l’oreillette gauche et est une fois encore rétractable pour ne pas vous déranger lorsque vous ne l’utilisez pas. Les caches sur les oreillettes permettent d’accéder à la batterie amovible une fois enlevés. Deux batteries sont fournies avec le casque et un module de chargement est intégré à la base. De ce fait, vous avez toujours une batterie chargée et disponible si celle présente dans le casque tombe à court de jus. C’est très bien pensé de la part de SteelSeries et cela évite de devoir connecter le Siberia 800 en USB pour le charger.

Steelseries Siberia 800 Batterie

Le casque parait très léger une fois sur la tête, mais les mousses reposant sur la tête ont tendance à s’écraser assez vite ce qui a tendance à faire un peu mal lorsque le casque est porté assez longtemps. En général il suffit simplement de le déplacer petit peu pour corriger cela. Le test de la « grosse tête » (comprendre que j’ai une grosse tête et que tous les casques ne sont pas adaptés) est passé de justesse. Concrètement il lui manque quelques millimètres pour être absolument parfait.

Au quotidien le casque se fait vite oublier et les pavillons sont suffisamment larges pour bien englober l’oreille. On appréciera le fait que SteelSeries n’ait pas abusé d’élément trop kikoo ce qui permet au casque d’être assez passe-partout. Idem pour la base qui ressemble beaucoup à une Apple TV et qui n’occupera pas trop d’espace sur votre bureau.

Connectique et paramétrage

Attaquons maintenant le gros point fort de ce SteelSeries Siberia 800 : sa polyvalence. C’est bien simple, vous pourrez l’utilisation dans n’importe quelle situation ! Vous pouvez y connecter vos appareils en jack, en optique ou encore en USB. Que vous l’utilisiez pour votre PC, votre console ou même votre TV, ce casque fera l’affaire.

Le bundle qui vient avec le casque est d’ailleurs absolument monstrueux. Vous n’avez même pas à vous soucier des câbles puisque tout est fourni, pour tous les usages ! À noter d’ailleurs qu’il est possible d’utiliser le casque seul, avec votre téléphone relié en jack par exemple. Je me sens d’ailleurs un peu bête à utiliser uniquement le câble USB compte tenu de toutes les possibilités offertes par le casque.

Le paramétrage du casque se fait entièrement depuis la base sans-fil grâce à un bouton et une molette cliquable. Les menus sont simples et clairs et vous permettent d’ajuster l’égaliseur et les différentes sources selon vos préférences. Il est également possible de créer des profils pour pouvoir switcher plus facilement entre les configurations, l’ajustement manuel de chaque paramètre pouvant être très fastidieux.

La boite du casque indique une compatibilité avec le SteelSeries Engine, mais dans la pratique il n’en est rien. Le SteelSeries Siberia 800 sera uniquement paramétrable depuis la base. Rassurez-vous, une fois tous vos paramètres enregistrés vous n’aurez normalement plus à y toucher, sauf pour changer de profil et ajuster le volume selon les situations.

Qualité audio

Pour ce test, le casque était connecté à mon PC par USB. J’ai au début été assez surpris par la qualité du son qui me semblait vraiment mauvaise. Le casque était détecté comme un casque mono par l’égaliseur Windows et il n’était vraiment pas agréable d’écouter quoi que ce soit avec. Finalement il s’avérait que des profils (d’autres testeurs) étaient encore présents et configurés dans la base.

J’ai donc remis à zéro la base et créé deux profils pour la connectique USB. L’un en stéréo simple pour l’usage de tous les jours et notamment la musique et l’autre identique, mais avec Dolby d’activé. Et là, c’est la claque ! Très franchement le son est vraiment bon. Cela me rappelle fortement la surprise que j’avais pu avoir lors de mon test du Siberia 650.

La connectivité sans-fil est pour le coup vraiment parfaite. Aucune coupure, vous pouvez vous éloigner de la base jusqu’à 15 mètres sans aucune perte. Quel plaisir de ne pas avoir à se soucier d’enlever son casque pour se déplacer. De plus, fini les risques d’accrochage avec les longs câbles souvent présents avec les casques de jeu.

Le son est globalement assez neutre, les basses ne prédominent pas trop et le rendu reste assez fidèle. Il est tout à fait adapté pour écouter de la musique dans de bonnes conditions (une fois Dolby désactivé). Là encore, une fois la fonction surround activée, le rendu est étonnant. Ça vous change totalement l’écoute et l’immersion n’en est que plus grande. On n’a bien sûr pas la spatialisation offerte par un vrai casque surround, mais le résultat est quand même bluffant. Certains trouveront peut-être que cela fait un peu un effet bocal, mais pour moi c’est une réussite.

Le micro est lui aussi très satisfaisant. Il ne fait pas des miracles, mais remplira parfaitement son rôle pour communiquer avec vos camarades de jeu. À noter que les fonctions Livemix et Chatmix sont présentes et permettent aux joueurs console de pourvoir égaliser facilement le volume du jeu et du chat vocal. Je n’ai pas pu tester ces fonctions, n’ayant pas de console à la maison, mais nul doute qu’elles trouveront preneur.


Pour conclure

Que dire de ce SteelSeries Siberia 800 ? Tout simplement que c’est un casque très polyvalent et qui conviendra à la plupart des usages. En plus de proposer une connectique ultra complète, il propose une très bonne qualité audio et une connectivité sans-fil parfaite ! Proposé pour moins de 200€ à l’heure actuelle, il représente un très bon investissement si vous cherchez une expérience sans compromis.

Je vais personnellement craquer d’ici quelque temps pour sa version Bluetooth, le Siberia 840.

Steelseries Siberia 800 Situation

SteelSeries Siberia 800

EUR 268,82
SteelSeries Siberia 800
8.8

Ergonomie

8/10

Fonctionnalités

10/10

Qualité Audio

9/10

Prix

8/10

On aime...

  • Polyvalence
  • Qualité Audio
  • Sans-fil parfait

On aime moins...

  • Manque de confort sur la durée
  • Le prix ?
Partager

Technicien réseau pour le Groupe La Poste, je suis passionné par les technologies de l’information. J’aime partager mes connaissances et découvertes sur la toile ainsi que rédiger des tests de produits high tech.

N’hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux.

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Test : casque SteelSeries Siberia 800"

Me notifier des
avatar
wpDiscuz