Actualités

Le « gaming tourisme », la nouvelle tendance voyage

Les vacances sont bonnes pour le cœur, le corps et  l’esprit ! Tout le monde a besoin de temps libre, mais tout le monde n’est pas enthousiasmé par les vacances à la plage, et se prélasser sous les parasoles des Caraïbes ou de profiter des vues imprenables depuis les croisières en Alaska. Certaines personnes aspirent à l’aventure, mais elles ne sont pas préparées pour l’escalade à Majorque ou de faire de la randonnée à Kyparissi. 

En effet, il y a ceux qui ont de bons souvenirs d’après-midi dans les salles d’arcade locales, des matchs de backgammon en semaine avec leurs frères et sœurs et des parties d’échecs endiablées dans le week-end au parc de la ville. Ces personnes aiment toujours passer quelques heures le soir à jouer aux fléchettes ou profiter de chaque week-end pluvieux comme un signal pour prendre leur ordinateur portable pour gamer et  se livrer à des parties de jeu toute la journée. Ainsi, les jeux ont toujours été un élément important de la société, tant pour apprendre les règles et la stratégie que pour vivre la compétition de manière saine et amusante.

Et il semblerait que ces amateurs de jeux ont commencé à constituer un nouveau type de voyageur: des jeunes, principalement dans la vingtaine et la trentaine, qui voyagent à des fins de jeu, afin de vivre des compétitions de jeux vidéo ou de voir comment certains jeux exotiques sont exercés . Mais qui est ce “joueur voyageur” et qu’est-ce qui le pousse à entreprendre des voyages gaming ? 

La Pokémon Go Mania

Le phénomène a commencé au cours d’un week-end qui a été normalement consacré à la fête de l’indépendance aux États-Unis. Pokémon GO a été l’un des premiers jeux de réalité interactive et il a reçu des critiques élogieuses pour inciter les joueurs à être plus actifs dans le monde réel. Peu de temps après sa sortie, il avait été téléchargé par plus de 75 millions de personnes et disponible dans des dizaines de pays.

De nombreux pays disponibles au jeu se trouvent dans toute l’Europe, ce qui rend l’itinéraire de voyage Pokémon GO un incontournable. Vous pouvez maintenant voyager au Château Saint-Ange à la recherche de Jigglypuff ou déambuler dans les rues d’Amsterdam pour récupérer les Gyarados insaisissables. En fait, il existe des Pokémon exclusifs à des lieux spécifiques: par exemple Tauros en Amérique du Nord, M. Mime en Europe, Farfetch’d en Asie et Kangashkan en Australie. Étant donné qu’il n’y a pas de commerce en ligne proprement dit, certains passionnés publient déjà sur des forums Internet et mettent en ligne des photos sur instagram, déclarant leur intention de faire des voyages transatlantiques et au-delà pour attraper le Pokémon qui leur manque.

De plus, ce phénomène est déjà devenu évident à certains endroits: l’Associated Press a rapporté qu’en raison de la limitation des services GPS par la Corée du Sud, la plupart des joueurs coréens ne sont pas en mesure d’attraper les Pokémon. Cependant, certains endroits du pays ont accès à ces services. Depuis le lancement du jeu en Corée du Sud, des gens se sont rendus dans ces régions , à savoir Sokcho, afin de jouer au jeu. Ils ont en fait appris à l’appeler «Pallet Town», du nom du village dans les jeux inauguraux de la franchise, Pokémon Red et Pokémon Blue.

Related posts

ONOFF : l’application qui banalise les numéros de portable

Greg Bonnet

APFS: Le nouveau système de fichier Apple arrive!

Julien Doclot

OnePlus présentera le OnePlus 6 le 16 mai à Londres

Edouard Patout

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More